Notre histoire

X

08 novembre 2016

La K Equestrian Community est née des réflexions menées par Kevin Staut, cavalier professionnel, juste avant son sacre olympique en équipe en 2016.

 - © K Equestrian Community

 © K Equestrian Community

Comme beaucoup de sportifs suffisamment reconnus pour être suivis par les médias, et donc une partie du public, l’idée de créer un fan-club avait petit à petit germé dans l’esprit de Kevin  Staut pour voir finalement le jour en 2014 sous forme d’un site web dédié. En réalité, l’objectif de fond était déjà de fédérer, rassembler, et constituer une sorte de clan de passionnés, amoureux du sport et des chevaux. Le fan-club devait leur permettre de se réunir, de se retrouver, d’échanger autour d’une passion commune, de s’exprimer et de s’enrichir des uns et des autres.

Le temps passant, au gré de ses voyages et de ses rencontres, Kevin Staut voit son réseau  s’étoffer de multiples compétences et intelligences, et petit à petit, il prend la mesure gigantesque de ce que « l’esprit cheval » représente, véhicule comme valeurs et comme opportunités dans tous les milieux sociaux et tous les secteurs d’activité, dans le monde entier. C’est « l’esprit cheval » qui fédère, rassemble, inspire, à une échelle planétaire. La cible du fan-club semble alors et tout à coup trop étroite, non adaptée à l’ouverture nécessaire de cette nouvelle pensée : ainsi naît la K Equestrian Community.

KEC donne lieu à de véritables synergies, permet à des collaborations naturelles de voir le jour, favorise l’initiative et l’innovation. Du grand chef d’entreprise au petit artisan, du passionné au professionnel, chacun approchant de près ou de loin le cheval, tous ont compris l’intérêt de se rassembler et d’interagir. KEC est le trait d’union entre chaque acteur, chaque être humain, elle est vecteur de rencontres, d’échanges de valeurs humaines, d’élaboration de projets innovants, de commencement de grandes histoires…

Kevin Staut étant installé en territoire normand, KEC prend spontanément sa source en Normandie, près de Deauville. Elle se poursuit sur l’axe parisien et rayonne mondialement grâce aux technologies du web et aux divers voyages de son fondateur et premier ambassadeur, Kevin Staut.

« Une communauté ne peut longtemps se suffire à elle-même ; elle ne peut se développer qu’avec des personnes provenant d’horizons différents et des frères encore inconnus. »

Howard Thurman