Aktu' août 2019

X

31 août 2019

Comme nous vous l’avions annoncé, nous retournons à Aix-La- Chapelle et Berlin, avant « d’attaquer » le mois d’Août qui apparait déjà très chargé en événements majeurs.

 - © Kevin Staut / @sportfot.photovideo / Dans La Foulée

 © Kevin Staut / @sportfot.photovideo / Dans La Foulée

Aix ou Aachen est une ville d’Allemagne située dans le Land de Rhénanie-du-Nord Westphalie, ses habitants, les Aixois ou Aachener. La ville est à 5km de la jonction des frontières de l’Allemagne, des Pays-Bas et de la Belgique, c’est la ville la plus à l’ouest de l’Allemagne, au sud commence l’Eifel. Il y est parlé un dialecte de la langue régionale. Aix est connue comme ville de résidence de Charlemagne, les couronnements d’empereurs et aujourd’hui pour son université technique RWTH. La cuvette d’Aix, drainée par le ruisseau Warm présente de nombreuses sources. Aix reste ville libre d’Empire jusqu’en 1792. Chaque année au mois de Mai, le prix international Charlemagne (Karlspreis) est remis à une personnalité qui a œuvré pour la cause européenne*. En 2006, la ville a accueilli les jeux équestres mondiaux. Le CHIO Allemand s’y déroule chaque année en été.

Tous les 7 ans des personnes effectuent un pèlerinage (Die Aachener Heiligtümer). Les reliques reposant dans le Marienschein, dans la cathédrale sont montrées au public, tel le tissu porté autour de la taille par le Christ, lors de la crucifixion. Aix possède un aéroport et se situe près d’un bassin Houiller.


Le tennis à Wimbledon, le football à Wembley et l’équitation à Aix-La-Chapelle, avec son atmosphère exceptionnelle, cette année, la France est l’invitée d’honneur, aussi bien sur le complexe de la Soers, avec des stands français et 5 cavaliers pour représenter la France durant la coupe des nations, la France finira 3ème. En ville également la France est à l’honneur. Quand la compétition se termine, les spectateurs et les participants de toutes les disciplines, lèvent leurs petits mouchoirs blancs, pour l’au revoir et comme la promesse de revenir l’année d’après. Nous aussi nous saluerons, les cavaliers et les organisateurs, pour un merci solennel….


Comme à son habitude Kevin revient sur ses terres, dans ses écuries pour travailler et surveiller ses chevaux….

Puis, départ pour Berlin, la capitale et la plus grande ville d’Allemagne, institutionnellement, c’est une ville- état, nommée Land de Berlin, située dans le nord-est du pays, dans la plaine germano-polonaise, à 33m d’altitude, une particularité de la ville est la présence de nombreux lacs et rivières, avec un climat continental, caractérisé par des hivers modérément froids et secs et des étés assez chauds et orageux.  Elle est la 2ème ville et la 8ème agglomération la plus peuplée de l’union européenne. Après 1945 et jusqu’à la chute du mur de Berlin en 1989, la ville est partagée en 4 secteurs d’occupation. Pendant la guerre froide, le secteur soviétique, nommé Berlin-Est est devenu la capitale démocratique allemande, tandis que Berlin-Ouest était politiquement rattachée à la république fédérale d’Allemagne devenant ainsi un bastion avancé à l’intérieur du bloc communiste. Après la chute du mur, Berlin redevient en 1990 la capitale de l’Allemagne alors réunifiée et les principales institutions fédérales emménagèrent en 1999. Berlin est une ville mondiale culturelle et artistique de premier plan, elle abrite 166 musées, 142 bibliothèques et 60 théâtres**. 


Dans son discours J.F. Kennedy, obtient son objectif, c’est un combat virulent et anticommuniste appuyé par cette phrase devenue légendaire, prononcée dans un contexte de guerre froide : « Ich Bin ein Berliner », il s’agissait d’affirmer une solidarité avec un allié….

Berlin possède en outre une architecture ancienne et classique très riche. La porte de Brandebourg est devenue l’emblème de la ville et plus encore puisqu’elle représente aussi la réunification des 2 Allemagnes. Deux tours s’élancent dans le paysage berlinois, la tour de la télévision et la tour de la radio. Berlin est la ville la plus touristique d’Allemagne avec une fréquentation en nette augmentation, beaucoup de jeunes allemands et d’artistes continuent de s’y installer faisant de la ville la capitale de la jeunesse et de la culture Pop d’Europe**.

 

Berlin a accueilli les Jeux Olympiques d’été de 1936 et a été une des villes de la coupe du monde de football de 2006, des championnats du monde d’athlétisme de 2009. Le marathon de Berlin se déroule chaque année en centre-ville, ainsi que des tournois de tennis.

 

Nous y serons pour le GCT qui est devenu un événement populaire sur le circuit, avec des fans remplissant le stade chaque jour, ce spectacle a une atmosphère phénoménale avec les meilleurs cavaliers au monde, Kevin nous offrira une marseillaise avec For Joy van’t Zorgvliet*HDC. Nous quitterons le sol allemand pour nous retrouver dès le dimanche au concours de St Gatien en Normandie pour préparer les jeunes chevaux.

Et nous abordons enfin le mois d’août avec Dinard comme destination pour le CSI5. Dinard que nous surnommerons « Ville Rose » pour l’occasion.


Dinard, commune française d’Ille et Vilaine, en région Bretagne, est une station balnéaire réputée, particulièrement auprès des Britanniques et des Américains, pour ses villas « Belle Époque » et le festival du film britannique qui s’y tient chaque année depuis les années 1990. Elle est considérée avec ses villas classées, ses palaces, son casino et ses animations culturelles comme l’une des stations balnéaires les plus prestigieuses de France. Dinard est située sur la côte d’Émeraude, à proximité de la limite avec les côtes d’Armor et de la ville de St Malo, c’est l’usine marémotrice de la Rance, située sur la commune de La Richardais, prouesse technologique des années 1960 et haut lieu touristique qui relie Dinard à St Malo. Non loin se trouvent les Iles Anglo-Normandes, accessible à une heure de navire à grande vitesse, à partir de St Malo ou 15 mn d’avion de l’aéroport de Dinard***.

Les 4 plages principales de la ville sont les plages du Prieuré, de l’Écluse, de Saint-Enogat et du Port Blanc, il existe d’autres plages, non surveillées et de moindre taille accessible par le chemin côtier qui relie le Prieuré au Port blanc, conçu dans les années 1930 depuis la plage du Prieuré jusqu’à l’embarcadère de l’anse du Bec. Le chemin bétonné de la Promenade du Clair de Lune témoigne de la volonté de la municipalité de concurrencer la Côte d’Azur. Le climat est océanique. Depuis 2003, Dinard bénéficie du label Ville d’art et d’histoire. En 2010, la commune de Dinard a été récompensée par le label " Ville internet @@". La commune abrite 6 monuments historiques et 146 bâtiments inventoriés***. Cette ville déborde d’activités et de manifestations dont le jumping international 5* qui attirent les meilleurs cavaliers mondiaux. Nous descendrons au grand Hôtel Barrière qui a ouvert ses portes pour la saison 2019, tradition d’élégance, piscine privée, spa, sauna et hammam, excellent pour nimber chaque journée d’une aura de sérénité. Laissez- vous bercer, dans ce lieu iconique, par les reflets émeraudes de la mer, avec un arrêt au Carthagène, bar au bord de l’eau, apéritifs et dîner tapas à partager, avec un coucher du soleil magique, l’accueil est parfait, le service impeccable, détendu et chaleureux, moments inoubliables au bord de l’eau.

Au retour, en Normandie, nous irons dîner à la Bergerie à Touques, crêperie et restaurant de cuisine française, les végétariens sont les bienvenus. Cette enseigne à tout pour elle, normal qu’elle fasse l’unanimité avec un service excellent dans un cadre ultra tendance et très bien entretenu, cela en fait un lieu prisé.

 

Un lundi au soleil pour Kevin qui va se rendre dès le lendemain à Bordeaux, voir Yann, son ami « Freejump », rencontre toujours appréciée et amicale, 2 jours en sa compagnie et profiter de chez Juliette, cette brasserie bistrot au bord de la plage de Laouga, ainsi que de la « cabane » de Yann qui vous invite à un certain farniente.

 

Directement Valkenswaard pour le GCT, avec des épreuves très bien élaborées, des parcours soignés et très compétitifs avec plusieurs des meilleurs cavaliers du monde. 3 jours intenses, avec For Joy van’t Zorgvliet*HDC et Urhelia Lutterbach, nouvelle à ce niveau.

Valkenswaard est une commune et une ville des Pays- Bas de la province du Brabant- Septentrional, elle accueille depuis 2006, chaque année une étape du GCT, c’est le foyer spirituel du GCT et a toujours été un favori parmi les cavaliers, les propriétaires et les partenaires, conçu pour le cheval comme priorité absolue, le terrain comprend, une arène de sable exceptionnelle de 125m sur 85m, 4 arènes de grande classe, des pistes de galop et des arènes de longe. Au sein de l’impressionnant complexe, vous trouverez un village commerçant, des lieux de restaurations et de divertissement disponibles pour tous. Les meilleures attractions à Valkenswaard seraient le Dutch Museum, le War Cimetery, le Geenhoven, vous pourrez profiter d’excursions en bateaux, de sports nautiques, de concerts, de spectacles.

 

Notre hôtel étant à Eindhoven, nous pouvons apprécier deux excellents restaurants tant par l’atmosphère que par la qualité de la cuisine, le Flying, avec sa décoration très élégante nous a permis de savourer une cuisine française et asiatique gustativement irréprochable, le Yokohama, traditionnel japonais, d’un côté un bar à sushi, de l’autre le teppanyaki, qui vous offre le plaisir d’une cuisine japonaise indescriptible et le plaisir des yeux avec la préparation de vos plats devant vous, cérémonial, magnifiquement orchestré…


Une semaine studieuse et de concentration nous attend maintenant pour la préparation physique et mentale de Kevin et de Calevo 2, pour les « Européennes », journées ponctuées de travail et d’organisation, stages à la Bosquetterie et détente en soirée, avec l’équipe et le staff, chez « Dubois et du vin », à Touques, un endroit où l’on aime s’attarder pour un apéritif, un déjeuner ou un dîner, la large terrasse donne sur la place du village, l’ambiance est idéale pour déguster vins et champagnes, ou même ,bières pressions, accompagnés d’assiettes gourmandes ou de planches de charcuterie ou de fromages….


L’équipe de France est fin prête pour partir vers Rotterdam et s’élancer pour la warm-up, après le contrôle vétérinaire, dès le lendemain, les « hostilités » vont commencer, avec la première épreuve « la chasse », assez redoutée et redoutable pour établir dès le début une bonne position. Le lendemain et le surlendemain, ont lieu les épreuves par équipes qui serviront à définir les 3 équipes, non qualifiées, qui « gagneront » leur ticket pour Tokyo, avec sa 4ème place la France obtient ce laissé- passé. Repos, le samedi pour profiter de la ville et laisser se détendre les chevaux. Les 4 cavaliers de la France repartent en individuel, en revanche nos 4 mousquetaires ne seront pas repris pour l’ultime manche.

Bravo à Martin Fuchs qui décroche la médaille d’or et devient donc le champion d’Europe en titre. Kevin et Calevo 2 reprennent le chemin des écuries de Pennedepie.


Mais parlons, de Rotterdam, importante ville portuaire de la province néerlandaise de Hollande- Méridionale. Les navires anciens et les expositions du musée maritime retracent l’histoire navale de la ville. Le quartier de Delfshaven, datant du XVIIè siècle, regorge de boutique le long du canal, c’est également le site des pères pèlerins. Après avoir été presque totalement reconstruite à la suite de la seconde guerre mondiale, la ville est à présent connue pour son architecture novatrice et audacieuse, c’est une ville jeune et dynamique qui joue à fond la carte de la modernité, avec une vie culturelle intense, des nuits animées et cosmopolitisme.

 

Tous les ingrédients d’un trip urbain réussi sont au rendez- vous. Top Van Zuid est en cours de réhabilitation, autre point incontournable, les Kijk-Kubus, de surprenantes maisons-cubes, reposant sur des piliers de béton. Destination culturelle avec ses musées, ses galeries d’art, avec les célébrissimes œuvres de Rembrandt, Van Gogh, Rubens et les autres. De nombreux festivals ont lieu toute l’année.

 

Après les nourritures spirituelles, passons à table, la ville offre toutes sortes de cuisine du monde, on peut manger des spécialités du Surinam, d’Indonésie, du Cap Vert, du Moyen orient, d’Asie mais aussi pour les inconditionnels, des cornets de frites et des broodjes. En plein centre enfin, la rue Witte de Withstraat, avec son ambiance jeune, arty et cosmopolite, aligne, restos, bars et cafés sympas, un peu plus au nord, bars gays et boites de nuit sur Oldenbarnevelstraat. Plus au calme, au bord de l’eau, les bars à bière et débits de genièvre de Delfshaven dans une ambiance « vieille Hollande ». Nous allons vous quitter sur cette semaine qui restera malgré tout, de très bon augure pour les événements à venir….Portez- vous bien …..

 

 

 

 

* Source

** Source

*** Source

**** Source